Hiver et cheveux crépus: les bons gestes!

Dans quelques jours l’hiver est officiellement là, quel meilleur moment que celui là pour adapter sa routine et changer ses habitudes capillaires. J’avoue je m’y prends un peu tard pour vous en parler mais mieux vaut tard que jamais.

Bien que l’hiver soit une période rude pour nos cheveux, je suis convaincue que c’est la saison idéale pour booster sa pousse pour autant qu’on les bons gestes.

1. La coupe des pointes

Vous allez surement vous demander pourquoi je vous en parle si vous êtes réticente à couper vos cheveux… Mais pour moi, c’est la case obligatoire par laquelle il faut passer à chaque changement de saison. Elle permet non seulement de repartir sur des bases saines mais elle permet également de se débarrasser des fourches. Depuis que j’ai retrouvé mes cheveux naturels, j’ai remarqué que tous les trimestres, et ce de manière systématique, mes cheveux avaient tendance à se parer de leurs plus beaux noeuds. Résultat des courses, ils sont plus difficiles à démêler que d’habitude et leur aspect moins joli lorsqu’ils sont coiffés. Entre longueur et santé, mon choix a été vite fait.  Ce qu’il faut savoir c’est qu’une pointe abimée fragilise beaucoup le cheveu.  Les noeuds en entrainent d’autres et finissent par créer et fourches qui ont une incidence sur la longueur du cheveu car ils deviennent plus difficiles à hydrater et dédoublent les longueurs.  Et forcément, ça entraine de la casse. C’est la raison pour laquelle, il est indispensable de couper ses pointes histoire de partir sur de bonnes bases. D’ailleurs ici, mes cheveux ont bien besoin d’une petite coupe.

img_0124

2. Les traitements à l’huile chaude

En hiver, nos cheveux ont besoin qu’on leur donne un petit coup de pouce pour rester hydratés plus longtemps. Une astuce qui marche bien pour moi est d’effectuer des prepoo à l’huile chaude au minimum une fois par semaine. Mes préférées sont l’huile de ricin et l’huile d’olive car elle sont celles qui nourrissent le mieux mes cheveux. Leur avantage est qu’elles sont lourdes et sont les meilleures pour lutter contre la sécheresse du cheveu grâce à leurs propriétés émollientes.

Mais vous pouvez tout aussi bien opter pour des huiles telles que l’huile d’argan ou encore du beurre de karité qui sont également connus pour leurs bienfaits sur la fibre capillaire.

En pratique, la technique est vraiment simple. Il suffit de  chauffer son huile au bain marie et de l’appliquer sections par section sur ses cheveux en insistant sur les pointes. Avant de couvrir vos cheveux d’un cellophane et d’un foulard. Cette technique a remplacé mon bain d’huile pré-shampoing classique et fait un bien fou à mes cheveux. Elle les rend plus souples et les nourris nettement mieux.

 En règle générale, je garde l’huile sur mes cheveux toute la nuit histoire qu’il puisse en profiter au maximum. Surtout que j’en profite pour y rajouter quelques gouttes d’huile essentielle d’slang Ylang complète qui a un pouvoir tonique et permet de booster la pousse des cheveux.  

3. Le Layering en guise d’hydratation

Pour l’hydratation, j’ai opté pour le Layering. Bien que cette technique rende les cheveux gras plus vite et  oblige à les laver beaucoup plus souvent c’est celle qui marche le mieux pour moi en hiver. En ce moment, c’est leave in, crème et huile. Mais je compte reprendre mon vapo dans les prochains jours car l’aloe vera avec lequel je l’agrémente d’habitude manque à mes cheveux. Ce produit est également mon saint graal en hiver. C’est un produit naturel qui est adapté au aussi bien au  Ph de notre peau que celui de nos cheveux.  Et comme beaucoup d’entre vous le savent,  pour assurer une bonne hydratation à nos cheveux crépus, il est bon d’utiliser des produits qui ont un Ph proche de celui de notre peau.

Grâce à sa grande capacité à retenir l’eau, l’aloe vera va stabiliser l’hydratation des cheveux et faire du bien même aux cheveux les plus secs. Mais attention à ne pas en mettre des tonnes, deux cuillères à soupe dans un capo sont largement suffisantes.

Pour en revenir au layering, je vous avoue que ma technique ne diffère pas fort de l’hiver. Ce sont juste les produits qui changent.

Par exemple, j’ai troqué ma crème dont je vous parlais ici, pour le lait capillaire actigloss nourish d’Activilong qui est beaucoup plus riche en huiles.  Avant de l’appliquer, je continue d’appliquer mon leave in Eden Bodyworks que j’aime toujours autant.

4. Nourrir ses pointes

Au même titre que nos cheveux, nos pointes ont besoin de beaucoup d’attention lorsque le mercure se met à descendre. Vous connaissez déjà la chanson c’est la partie la plus ancienne du cheveu, donc celle qui souffre le plus et il faut en prendre soin comme il se doit.  Aussi, pour sceller l’hydratation, j’alterne entre la pommade Capillaire à l’huile de Jojoba et de macadamia d’Activilong et un mix d’huile d’avocat et d’huile de brocoli. Cette dernière est un must have si vos cheveux souffrent de sècheresse. C’est une huile très visqueuse qui maintient l’hydratation au maximum et réduit fortement les frisottis.  Je l’aime surtout pour la douceur et la brillance qu’elle apporte aux cheveux.

 Ces deux produits sont vraiment mes alliés du moment et m’aident à renforcer mes pointes.

Si vous êtes de celles qui ont les cheveux vraiment trop secs, n’hésitez pas à enrouler vos pointes dans du cellophane et et à les garder ainsi une à deux nuits par semaine. Mon article ici pourra vous aider.

5. Shampoing doux

Si vous n’utilisez pas encore un shampoing doux, c’est le moment de switcher et de l’utiliser surtout si vous rencontrez des problèmes de sècheresse. Moins le shampoing contient des composants chimiques tels que l’huile minérale, les sulfates et les parabens, mieux vos cheveux se porteront. En règle générale, ce sont des produits qui donnent l’impression de faire du bien au cheveu car ils moussent énormément mais à terme, les cheveux se retrouvent secs.

Pour celles qui en souffrent déjà, je vous conseillerai d’utiliser des crèmes lavantes comme celle de Keracare dont je vous parle ici  ou encore le low shampoo de Garnier dont je vous ai parlé là .

6. Les soins profonds

Peu importe l’état de flemme dans lequel on se trouve, on ne fait surtout pas l’impasse sur celui ci. No matter what je vous dis. Comme son nom l’indique si bien, c’est le produit qui permet de restaurer le PH du cheveux, qui le répare et qui le prépare pour la semaine. En hiver, je vous le concède ce n’est pas toujours évident de le garder longtemps sur la tête c’est la raison pour laquelle mon steamer est indispensable. En éà min mon soin profond est bouclé mais vous pouvez tout aussi bien opter pour loa serviette chaude ou un casque chauffant en fonction de votre bourse car le résultat est presque le même.

Ce qui fait également du bien à mes cheveux en hiver est d’opter pour des masques plus épais, dé préférence hydratants. Comme vous le savez, en hiver le plus gros problème est l’air statique car il assèche nos cheveux. Ik est donc très important de leur apporter un maximum d’hydratation tout en gardant à l’esprit qu’il ont besoin d’une petite dose de protéines de temps en temps (une fois par mois).

7. Les actifs capillaires 

Pour booster l’hydratation, je me suis refais un petit stock d’actifs capillaires qui ont déjà fait leurs preuves sur mes cheveux. D’abord le complexe hydratation intense qui comme son nom l’indique est un excellent allié pour les cheveux secs. Ensuite, le honeyquat qui se substitue très bien au miel et dont mes cheveux raffolent. Ces deux produits sont généralement rajoutés à mes crèmes capillaires ou a mon vapo . Ils m’aident vachement à assouplir mes cheveux. Ils leur apportent également un aspect très brillant dont je suis fan.

A coté de ça, j’ai également ajouté du maca vital à ma collection. Cet actif est excellent  pour la saison car il  prévient leur chute en améliorant la résistance de la fibre capillaire.

8. Evitez le sèche cheveux

Aussi tentant que cela puisse être, en hiver, le sèche cheveux est un outil dont il faut limiter l’utilisation. C’est un outil qui assèche le cheveu si il n’est pas utilisé correctement. A température élevée, vous pouvez être sure qu’à la longue, vous cheveux crieront au secours.

Pour ma part, j’ai appris ma leçon. Je procède désormais au séchage à l’air libre sauf pur les jours ou je suis vraiment pressée. Dans ces cas là, je l’utilise mais en faisant bien attention à utiliser l’air froid dans ce cas là. Pour celles qui le souhaitent, préférez une casque chauffant. Le résultat sera le même à la différence qu’avec un casque chauffant et des bigoudis ou des curlformers, vous pouvez appliquer une crème coiffante qui va les garder nourris tout au long du processus.

9. Coiffures

Pour éviter la casse, surtout si on a n’a pas forcément le temps de nourrir ses cheveux tous les jours, il vaudrait mieux opter pour des coiffures qui mettent vos cheveux et vos pointes à l’abri du froid. Ca peut être aussi bien des twists que des tresses ou encore des coiffures plus élaborées avec ou sans rajouts. Personnellement, j’opte pour des perruques car c’est plus pratique pour moi et ça me permet de changer de tête à l’envie.

Faites tout de même bien attention à bien vous hydrater les cheveux par en dessous.

Voilà pour ce qui est de mes conseils et astuces pour accueillir l’hiver en toute sérénité. Je suis curieuse de savoir ce que vous faites vous.

 

Hiver et cheveux crépus

Bises

Suivre:
Share is caring

2 Comments

  1. Jeanne
    décembre 20, 2016 / 16 h 20 min

    Bonjour je voudrais savoir stp pour couper les pointes quel salon me conseillerais tu pour les touts petits 2 ans et demi/6 ans pour l’entretien soin ou coupe sur Bruxelles ou les environs

    • décembre 21, 2016 / 21 h 35 min

      Hello Jeanne,

      Je te conseillerais Shekina Hair les yeux fermés. J’ai déjà coiffé mon fils là bas et elle est très patiente avec les petits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *