Cheveux crépus: comment optimiser sa pousse en 10 gestes simples

Il y a quinze mois, lorsque je me suis coupé les cheveux, j’avais une grosse angoisse d’être frustrée par mes cheveux désormais bien courts et le fait qu’ils ne poussent pas aussi vite que je le souhaitais. Il faut dire qu’au cours des dix années précédentes, j’ai eu tellement de déboires avec mes cheveux que j’avais presque oublié que le cheveu afro peut nous réserver de belles surprises en matière de pousse.

On ne le voit pas toujours, mais le cheveu crépu pousse d’environ 1 cm par mois ce qui veut dire qu’en une année, si tout se passe bien, on doit pouvoir gagner au moins 12cm de longueur. Seulement, si on n’a pas les bons gestes, on ne pourra pas en profiter car ils casseront à la même fréquence qu’il auront poussé.

L’ayant compris, j’ai fait quelques petits changements dans ma routine qui m’ont vachement aidés.

Patience

 La première chose que j’ai faite c’est d’arrêter de me focaliser sur la pousse. A force d’être obnubilée par celle-ci, la première fois que je me suis coupé les cheveux, j’ai quasiment négligé tout le reste. Ca a été fatal pour mes longueurs et je n’ai eu d’autre choix que de repartir à zéro et de faire une petite coupe qui m’a permis de remettre tout à plat et de repartir sur de nouvelles bases.

Manipulation minimum

Ayant le cheveu fragile, je me suis rendue compte que je le manipulait trop souvent. Autrefois j’adorais passer des coups de peignes dans mes cheveux. Je le faisais quasi tous les jours en oubliant que mon cheveu était fragile. De plus, je suis de celles qui ont le cheveu fin et dont le moindre faux geste a un effet immédiat sur la pointe.

J’ai donc appris à ne me démêler les cheveux qu’une fois par semaine. Généralement sous la douche et avec de l’après shampoing pour faciliter le processus, mais également avec un nouvel accessoire, mes doigts.  J’ai également appris à faire plus de …

Coiffures protectrices

En semaine pour moi less is more. Au moins, je manipule mes cheveux, au mieux c’est. Tresses, updos et wig sont mes favoris. En plus d’être pratique, car je mets moins de temps pour m’en occuper, j’ai remarqué que je perdais moins de cheveux car la traction était réduite au strict minimum.

Rassurez vous, cette façon de procéder ne m’empêche nullement d’hydrater mes cheveux. J’ai juste ajusté ma manière de faire.

Hydratation

Le plus gros changement à ce niveau là a été la fréquence. Je les hydrate moins souvent.

Je m’explique, avant, je pensais que pour avoir des cheveux sains, il fallait absolument les hydrater tous les jours peu importe le type de crème qu’on utilise. En les observant, je me suis rendue compte que je faisais plus de mal que de bien à mes cheveux car, pratiquant la LOC method et ayant les cheveux peu poreux, mes cheveux était non seulement beaucoup trop souvent sollicités, mais n’avaient pas le temps d’absorber proprement les produits. Le résultat a été bien évidement qu’ils restaient tout le temps humides et fins comme ils sont,la casse au niveau de mes longueurs ne s’est pas fait attendre.

Aujourd’hui, je les hydrate proprement le weekend après mes soins, et une ou deux fois fois dans la semaine en mettant l’accent sur mes pointes. La plupart du temps, on néglige celles ci quand on s’hydrate les cheveux. Pourtant, ce sont celles qui sont généralement les plus sèches.  Il est donc important de les hydrater de la même manière que nos racines, si ce n’est plus.  Ça parait anodin mais je vous assure que ça fait une grosse différence!

La coupe des pointes

Est à mon sens tout aussi indispensable mais pas n’importe comment, ni à n’importe quelle fréquence. Au début, je les coupais systématiquement tous les 3 mois qu’elles aient bonne mine ou non. J’ai appris depuis à calmer le ciseau. Désormais, je ne coupe que si mes pointes font clairement des noeuds ou si je constate que mes coiffures tels les twist out ou braids out ont une triste mine comme c’est le cas aujourd’hui. Vous voyez, quand vos pointes refusent de faire de jolies boucles comme les racines, et qu’elles ont l’air d’être le vilain petit canard dans une famille de signe? C’est exactement à ce moment là que je m’arme de ma paire de ciseaux.

♥  Travailler en sections

Ceci vaut surtout pour celles qui commencent comme moi à avoir une longueur intermédiaire. Cette manière de procéder permet non seulement de réduire la casse, mais aussi de mieux faire pénétrer les produits qu’on applique. Notamment en matière d’hydratation. Je sépare généralement mes cheveux en six sections. C’est fastidieux, mais très bénéfique pour les cheveux.

Utiliser une huile de croissance

La pousse du cheveu commence par un cuir chevelu sain. Et parce  que mère nature a parfois besoin qu’on lui file un coup de pouce, j’ai choisi d’utiliser une huile pour stimuler mon cuir chevelu. Depuis le mois de juillet, j’utilise le petit dernier d’Aullyn Cosmetics, un cocktail d’huile qui pénètre rapidement et qui permet d’accélérer la pousse.

Huile de croissance Aullyn

A ce stade ci, je ne peux pas encore vous parler des résultats, mais ce que je peux vous dire, c’est que l’huile est très facile à appliquer, qu’elle pénètre vite et qu’elle adoucit considérablement mes racines. Je l’utilise une à deux fois par semaine.

Massage du cuir chevelu

On ne le dira jamais assez, pour faire pousser ses cheveux, il n’y a pas mieux que le massage du cuir chevelu. Ce dernier est bénéfique pour plusieurs raisons.

D’abord parce qu’en stimulant la circulation du sang au niveau du cuir chevelu, il  oxygène le système vasculaire capillaire et favorise la pousse. Et ensuite parce qu’il fait un bien fou après une journée éreintante.

Pour en réaliser un, il suffit de placer le bout des doigts sur le milieu de la tête. Il faut ensuite effectuer des mouvements circulaires sur l’ensemble de la tête sans faire glisser ses doigts. Le but n’est pas que vos doigts frottent le cuir chevelu, mais de masser la partie sur laquelle vos doigts sont posés. On procède progressivement jusqu’à ce que chaque millimètre du cuir chevelu ai été massé.

Protection des cheveux pendant la nuit

Un truc tout bête qui mettra vos pointes à l’abri des frottements sur le coton et qui vous permettra de préserver vos longueurs. Pour moi, je dors toujours avec un foulard sur la tête. Déjà parce que c’est nécessaire pour garder mes cheveux hydratés mais aussi parque ce qu’avec un foulard, il y a moins de risques à perdre ses cheveux durant la nuit. De plus, lorsque je porte un twist out, je réalise souvent des gros choux sur mes cheveux pour préserver ma coiffure pour le lendemain.

 La cure de vitamines

Pour les plus téméraires d’entre nous, une cure de vitamines peut toujours aider pour booster sa pousse.

La nutrition joue un rôle important dans la croissance des cheveux. Les cellules capillaires tirent les nutriments du sang et le processus de croissance des cheveux commence en dessous du cuir chevelu. La malnutrition, la maladie, le stress, les médicaments, le tabagisme, les métaux lourds, l’alcoolisme,  affectent nos cheveux bien plus qu’on ne le pense. La croissance des cheveux varie certes en fonction de la génétique, le sexe, l’âge et les hormones. Mais les carences nutritionnelles peuvent influer sur le taux de croissance des capillaire. Dans l’ensemble, les vitamines et les minéraux sont alors nécessaires pour nous aider à booster le processus de croissance.

Les plus recommandées sont les vitamines B-Complex qui possèdent des micronutriments essentiels à la pousse. Mais si vous souhaitez en prendre, il est recommandé de consulter un spécialiste qui pourra vous en prescrire en fonction des vos carences réelles si vous en avez.

En conclusion, comme vous pouvez le voir, avoir des cheveux longs est plus simple qu’il n’y parait. Il suffit parfois de gestes simples, pour voir les progrès de nos cheveux. En adoptant ces petites astuces, j’ai pu gagner un peu plus de 12 cm depuis ma dernière coupe de cheveux.
L’article est un peu long mais j’espère qu’il répondra aux questions que vous me posez souvent.
pousse des cheveux
Bises et à très vite!

Photos: ©Thegirlzlifemagazine – Tous droits réservés

Suivre:
Share is caring

8 Comments

  1. Nima
    juillet 3, 2017 / 22 h 33 min

    Salut en Mars j’ai coupé mes cheveux décolorés x 2 (tapered), cependant je pense que je les manipulent trop, le soir je fais des bantu knots et le matin je les défaits. J’ai pas mal de noeud sur mes cheveux décolorés vu que je suis constamment en wash n go. Aurais tu des conseils? J’ai vraiment pas envie de mettre de mèches et tissage. J’aimerais garder mes cheveux constamment en mode nappy.

    Bise

    Ps: j’ai la même texture que toi

    • septembre 11, 2017 / 22 h 49 min

      Coucou,

      le wash and go est vraiment la meilleur solution. Quand j’avais ta longueur, je privilégiais les twist out. Veille juste à toujours les garder hydratés. Il n’ y’a reine pire que la sécheresse pour les cheveux surtout quand l’hiver viendra.

      Bises

  2. Balemge M'polo
    juin 5, 2017 / 18 h 14 min

    Bonjour…
    On vient de me faire découvrir cette gamme…ayant les cheveux défrisés…est-ce bon pour moi ?

    • juin 11, 2017 / 8 h 04 min

      Hello, si tu parles de la marque Aullyn, je pense qu’elle peut également aller aux cheveux défrisés mais il faudra avoir la main légère avec la creme.

  3. septembre 13, 2016 / 0 h 18 min

    Très bon conseils ! Je continue d’essayer de moins manipuler mes cheveux au quotidien quand ils ne sont pas nattés parce-que j’ai tendance à les brosser tous les jours …

    • septembre 13, 2016 / 21 h 46 min

      Coucou Mima,

      Avant j’étais comme toi mais au plus je vois les resultat de la low manipulation, moins je la pratique. J’espère que tu arriveras à tes objectifs.

    • septembre 13, 2016 / 21 h 47 min

      Christelle avec la touffe que tu as déjà, je ne doute pas un seul instant que tu sois sur le bon chemin.

      Bisous ma belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *