La Natural Hair Academy 2016: ou comment célébrer la femme noire!

Déjà une dizaine de jours que la NHA est finie mais pourtant, je n’arrête de me repasser en boucle cette journée riche en émotions.

La Natural Hair Academy, je l’ai découverte en 2012 sur Facebook et sur la blogosphère à travers des posts de blogueuses afros que je suivais. Ca a été tout de suite le coup de cœur pour cet événement que je connaissais à distance mais que je suivais de très près.

En 2015, lors de la 4e édition j’ai enfin pu vivre la NHA et croyez moi ça a été une révélation. Non pas uniquement parce que cet événement parle à l’amoureuse du cheveu que je suis mais pour toute la symbolique qu’il y a autour. Cette valorisation de la femme noire, toute cette énergie palpable, cet enthousiasme de milliers de femmes qui s’aiment au naturel et qui ont envie de le crier au monde entier, c’est juste dingue!

Cette année, la NHA n’a pas failli à ses promesses. C’était the place to be en ce mois de juin. Pour celles qui n’y ont pas été je suis sure que vous n’avez pu manquer les divers posts des participantes.

Cette année, l’Agence Ak-a a vu les choses en grand. Ils nous ont accueilli dans un espace magnifique qui a vu défiler 4500 participantes sur la journée. Et une nouvelle formule avec ses ateliers beauté.

Je vous avoue que je n’ai pas pu participer à tous les ateliers pour ne dire pas dire à aucun, car cette année, j’ai pu moi même en animer un avec Jenifer sur le stand de la marque Franco-Belge Aullyn Cosmetics.

NHA 14 NHA 10

Ca a été un pur moment de bonheur car la synergie entre nous était juste excellente. J’ai été heureuse d’y rencontrer des participantes intéressées par l’entretien du cheveu naturel, ouvertes et surtout avides de partager. D’ailleurs, si vous passez par ici, merci à chacune d’entre vous pour vos inscriptions, car grâce à votre spontanéité,  j’ai pu me débarrasser de ma timidité maladive pour faire quelque chose que j’adore, le conseil en live.

NHA 15 NHA 9

Même si en fin de d’après-midi j’étais sur les rotules, le moment clé de la journée aura été pour moi le panel Empowerment qui m’a rempli d’émotions diverses.  D’abord de curiosité, car des intervenantes comme Teyonah Parris Magatte Wade, ou Julee WilsonMichaela Davis ou encore Kelly Massol, je ne les connaissais qu’au travers des réseaux sociaux pour la plupart. Et puis une rafale de sentiments que je ne saurais vous décrire en quelques lignes. Tout ce que je peux vous dire c’est que cette conférence m’a permis de découvrir des femmes au parcours exceptionnel qui ont su nous transporter, nous insuffler de l’audace, une soif d’entreprendre mais aussi et surtout nous montrer que la femme noire est loin de pouvoir être réduite à ces clichés stupides et insupportables qu’on lit, qu’on entend, qu’on voit au quotidien dans les médias ou dans la vie de tous les jours.

Teyonah Parris

Grâce à ces femmes et à ce panel, je me suis rappelée de l’importance de montrer aux jeunes filles et à cette génération du futur des modèles de femmes noires fortes qui prouvent par leur expérience que la réussite n’a rien à voir avec la couleur de peau. Qu’être une femme noire ne signifie certainement pas s’apitoyer sur son sort,  et encore moins de courber l’échine pour se faire toute petite, mais plutôt de faire éclore ses talents, de laisser libre court à ses idées et à sa créativité pour casser ces stéréotypes dans lesquels nous sommes parfois confinées. Comme le disait si bien Magatte Wade, « si on ne nous voit pas, on ne nous connait pas et  par conséquent on ne nous respecte pas ».

Elles m’ont également appris, que la réussite ne rime pas toujours avec facilité,  mais bien au contraire, réussir c’est surtout parvenir à dépasser les obstacles, les difficultés que nous rencontrons pour atteindre nos objectifs.

La présence de Christiane Taubira a d’ailleurs été une l’introduction qu’il fallait à ce panel plein d’enseignements.

Christiane Taubira NHA

Je ne saurais pas vous retransmettre par écrit tout ce que que j’ai ressenti à cette conférence tellement j’étais émue et transportée par la force qui émanait des intervenantes et de l’assemblée. Mais je pense aujourd’hui que la femme noire n’est pas assez célébrée pour ce qu’elle est. Ce panel nous a permis de voir des femmes, belles, fortes et fières qui ont partagé avec nous leur expérience, leurs faiblesses et leurs astuces pour se dépasser. Qui au delà de leur mots, leurs parcours nous ont rappelé qu’être une femme noire est loin d’être une tare. Autant nous sommes plurielles, autant nous avons le droit d’être exigeantes, de  prétendre aux même opportunités, aux même traitements que les autres beautés. Mais nous devons y travailler. Et si les médias de grandes masses, si les marques de grande consommation ne le font pas pour nous c’est à nous de prendre l’initiative et de montrer notre savoir faire.

L’agence Ak-a l’a compris en créant cet événement qui met à l’honneur toutes les beautés noires (oui oui il n’en existe pas qu’une seule), qui au delà de son nom, célèbre la femme noire pour ce qu’elle est. Une femme pleine de facettes qui s’aime et se redécouvre. Une valorisation de la femme noire qui passe par l’éducation, la prise de conscience de ses atouts, de son unicité mais aussi de ses capacités intellectuelles. Cette rencontre annuelle est un lieu qui nous permet également à nous autres passionnées du cheveu, de la mode, de la beauté au pluriel de nous exprimer, de partager en live et de pouvoir rencontrer les créateurs  pour mieux comprendre leur démarche.

Cette édition m’a laissée sans voix. Elle m’a émerveillée à tout niveau et j’attend déjà l’année prochaine avec impatience. D’ici là, je vous laisse en compagnie des quelques rares photos que j’ai pu avoir grâce à la gentillesse de ma copine Zeina, en souvenir de cette belle journée.

NHA1

NHA 12 NHA 11 NHA 8 NHA 7 NHA 6 NHA 4 NHA 2

Bisous et à très vite!

Photos: ©Thegirlzlifemagazine – tous droits réservés

Suivre:
Share is caring

2 Comments

    • juin 27, 2016 / 21 h 55 min

      Hello Miss,

      tout le plaisir est pour moi. SI tu veux voir, lus de photos, n’hésites pas à faire un tour sur la page de la NHA.
      Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *